Il a composé la musique d'un chef d'œuvre du muet

 

Mathieu Regnault,  un jeune compositeur qui se produit une dizaine de fois par an à la médiathèque de Toulouse ./ Photo DDMMathieu Regnault  / Photo DDM

 

Toulousain depuis 4 ans, ce jeune compositeur est l'auteur de la musique accompagnant «Cagliostro», chef d'œuvre cinématographieque du début du siècle diffusé sur France 3, ce soir.

Le cinéma des années vingt fait son retour sur France 3 ce soir, au Cinéma de Minuit. La diffusion de «Cagliostro», un des derniers films muets, est sublimée, en musique, par Mathieu Regnault, un jeune compositeur qui se produit une dizaine de fois par an à la médiathèque de Toulouse au cours de cinés-concerts. Rencontre.

Quel a été votre parcours avant de devenir compositeur ?

J'ai fait toutes mes études à Nancy avant de recevoir le premier prix du Conservatoire National de Musique de Nancy.

À cette époque, je faisais surtout dans l'interprétation. Une rencontre a tout changé : celle de Mickaël Kamen, qui a par exemple signé la BO de « Brazil », des « armes fatales », et travaillé avec Pink Floyd !

Que s'est-il passé ?

J'ai voulu écrire ma propre musique, à tout prix. Comme c'est un milieu fermé, réaliser des cinés concerts m'est apparu comme un bon début. Tout a débuté à la cinémathèque de Toulouse.

Pourtant, c'est à Paris que vous avez commencé à vous produire sur «Cagliostro» ?

J'ai été invité à jouer par Serge Toubiana, directeur de celle de Paris. Lors d'un des concerts, une édition DVD a été enregistrée, sortie en décembre. C'est elle qui sera projetée lors du « cinéma de minuit » ce soir. De manière générale, il vaut mieux voir les performances en direct, il n'y a pas le même rapport entre le musicien et le public par écran interposé. Moi, j'improvise à moitié : je choisis un thème déterminé (l'amour, la guerre…) et ensuite j'improvise dessus !

Quels sont vos projets futurs ?

À la rentrée, je vais faire une « mini-tournée » en région Midi-Pyrénées, sous forme de ciné concert sur le film Métropolis projeté pour des collégiens et lycéens. Croyez qu'il est difficile de recréer une musique à la hauteur du film ! Aussi, je commence à développer une collaboration avec l'alliance française de Mumbay. J'ai donné un concert là-bas et j'y retourne en décembre.


l'interview du dimanche

Le Film

«Cagliostro», c'est l'histoire de Joseph Balsamo, italien recherché par les autorités qui fuit vers la France de Louis XVI en compagnie de son épouse Lorenza.La version présentée ce soir n'est pas celle de 1929, qui, n'ayant pas connu un franc succès à l'époque, n'a pas pu être conservée. Il s'agit d'une reconstitution de fragments, de scènes, pour une durée totale de projection d' une heure, soit la moitié de la version initiale !

Propos recueillis par M. Capy